Accueil du site > Carnets | SebMénard > Carnets des plaines > Monstre des soupapes | Roumanie, la route la plaine > On arrive dans une ville d’Europe Centrale et on cherche le nom d’une rue sur (...)

On arrive dans une ville d’Europe Centrale et on cherche le nom d’une rue sur les murs

jeudi 31 mai 2012, par sebmenard

retour au sommaire

retour à la planche-contact

retour au texte précédent


troisième version

On arrive dans une ville d’Europe Centrale et on cherche le nom d’une rue sur les murs — on pose la carcasse ne métal contre un trottoir et dans la nuit on monte sur un toit — l’odeur des canettes en métal et du vin sur le zinc et le bois ça finit par nous donner la faim alors on passe une grille en métal — après il y a l’odeur d’une saucisse à la moutarde auprès d’une caravane — on descend une bière et puis on marche dans un tunnel noir noir et dans les eaux usées — on entre dans un troquet plein de fumées blanches et on parle d’autres langues — puis dans la nuit on marche sur le trottoirs les boulevards.


seconde version

On arrive dans une ville d’Europe Centrale et on cherche le nom d’une rue sur les murs - on pose la carcasse en métal contre un trottoir et on monte sur un toit dans la nuit - l’odeur des canettes en métal et le vin sur le zinc et le bois ça nous donne la faim alors on passe une grille en métal - après t’as l’odeur d’une saucisse à la moutarde auprès d’une caravane - on descend une bière et on marche dans un tunnel noir noir et les eaux usées - on entre dans un troquet plein de fumées blanches et on parle d’autres langues - dans la nuit on marche sur les trottoirs les boulevards.


première version

On arrive dans une ville d’Europe Centrale et on cherche le nom d’une rue sur les murs - on pose la carcasse en métal contre un trottoir et on monte sur un toit dans la nuit - l’odeur des canettes en métal et le vin sur le zinc et le bois ça nous donne la faim et pour manger faut passer une grille en métal - après t’as l’odeur d’une saucisse à la moutarde dans une caravane - on descend une bière et on marche dans un tunnel noir noir et plein de flottes usées on entre dans un troquet plein de fumées blanches et on parle d’autres langues - dans la nuit on marche sur les trottoirs les boulevards.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0