croquis, 175

lundi 11 juin 2012, par SebMénard

retour au sommaire

retour à la planche-contact

retour au texte précédent


le vent chaud sur les murs et poussière dans nos gueules

les yeux alors à peine pour apercevoir un type

il marche debout sa peau quand il dit avec ses dents quelque chose c’est dans sa langue

et ses bras nus dans la bourrasque jaune

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0