Journal permanent | 6 juillet 2012

vendredi 6 juillet 2012, par sebmenard

Au lever chaleur et lire le web (faire une liste un jour) — puis la bagnole.


Attendre dans un garage auto des plaines de l’Est — la route — uhm.


Or donc on était sur le bitume de l’Est — et ça sentait la gomme chaude ou l’air frais des Carpates — les bêtes.


On nous avait dit le nom des routes et ceux des vents — on les parcourait pour quoi c’était pas dans nos mots.


Après on passait un col le sac sur le dos et nos corps sués — on respirait comme des bêtes et ça nous disait quoi.


Après on passait un col le sac sur le dos et nos corps sués — on respirait comme des bêtes et ça nous disait quoi.


Est-ce qu’on aurait pu se baigner dans les eaux gelées — et surtout — ça aurait changé quelque chose à nos histoires.


Alors on observait au loin — alors on imaginait des routes et on pensait nos rêves — nos mots dans les vents.


Après le type arrive et donc on s’y met — toute la journée ensuite et puis la chaleur — les eaux gelées et ce que ça pourrait changer pourquoi pas garder — et surtout le col passé avec le sac sur le dos — un monstre des soupapes.


Le soir je prévois continuer relecture Ramallah les étoiles lentement concasser gravier — et puis lire — un truc dans l’iPod — et puis demain on part.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0