journal permanent | 21 janvier 2013

lundi 21 janvier 2013, par sebmenard

Train — pas possible de mettre le son dans le corps — conversations qui s’ancrent dans l’oreille alors qu’on n’en veut pas.


Un morceau de la série j’ai écrit un truc — je sais que ce n’est pas terminé — je sais que ça pousse régulièrement — c’est toujours dans le train — et souvent dans la fatigue de la journée — mais ça n’empêche — ce que dit Antoine Emaz — la tension du boulot — en réalité l’énergie que l’on déplace pour cela — l’énergie dans laquelle on positionne notre corps — elle est peut-être bonne pour les coups de hache — mais le reste — la menuiserie — c’est autrement.


À l"appartement lecture voix haute de quelques morceaux de la génération poussière (vraiment pas sûr que ça tienne ce truc en fait) — puis morceaux de la route (lecture lente — ça passe) (imagine : lecture avec l’image la seule choisie pour chaque texte projetée en grand et puis en regard une série de 10 images par exemples qui défilent) — essayé aussi des trucs avec quelques morceaux de la série j’ai écrit un truc.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0