journal permanent | 25 janvier 2013

vendredi 25 janvier 2013, par sebmenard

Lecture de cette critique de Philippe de Jonckheere — qu’il faudra relire rapidement — ne rien attendre — ne rien cadrer à l’avance — quand tu écris quand tu appuies sur le déclencheur — ne rien prévoir — c’est cela — sans doute.


Hier elle lit la route 13 et me dit c’est pas la route ça — et c’est vrai — mais pourtant cette image est dans la série la route — c’est vrai.


Train — discussion pédagogie et concours d’enseignant (je n’ai pas de concours et jamais passé de concours) — c’est une histoire.


Choses dites entendues vues ou bien faites (en vrac) : trois Rombières et des verres — la neige enfin — si seulement on en avait 50cm — retourner dans les Balkans — écouter une histoire de Lazare (deux fois) (deux fois différentes) — la barbarie économique — pas causé de ça vraiment — l’Australie — le bruit de la terre et de la neige sous la bagnole — sa langue sa bouche qui ne dit presque rien car il n’articule plus — tenir en attendant — ils sont ivres — des mots qui sont peut-être assez maintenant — un type devant un réfrigérateur cherche une boîte de lardons ses mots on les comprend pas — le bruit de la neige fondue — le bruit des pneus sur le chemin de terre et de neige — le bruit de la fatigue — le son des corps usés.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0