journal permanent | 28 janvier 2013

lundi 28 janvier 2013, par SebMénard

L’horloge de la gare affiche 7h16 et j’attache mon vélo à la barre un métal — un type arrive qui tient une bouteille un clope et sa barbe (tout ensemble) — sa barbe gris gris — il me dit mec je me suis pas laissé faire il me dit faut pas qu’on se laisse faire on est tous dans la même merde — il me dit ils ont voulu m’embarquer mais j’ai dit non pas comme tout le monde ici j’ai dit non — il me dit c’est pas facile avec toute cette flotte — moi je finis d’attacher le vélo et je lui dit je dois filer j’ai un train bon courage — oui c’est ça bisou il dit.

En réalité j’aurai préféré m’arrêter m’asseoir avec ce type et discuter vraiment discuter — voilà ce que j’aurai aimé faire vraiment c’est ça c’est rester avec ce type et discuter avec lui — alors j’ai pensé à A. — j’ai pensé aux histoires d’A. comme ça — construire nos modes de vies à la forme de nos envies est un long travail.


Nous vous rappelons que dans le cadre du plan vigipirate vos bagages doivent être étiquetés à vos noms et prénoms et qu’ils ne doivent pas être laissés sans surveillance.


Porte b (je vois cela presque tous les jours là — derrière la vitre — quoi en faire).


Ne rien attendre — ne rien prévoir — les mots sont là qu’éruptent.


Pas savoir pourquoi : repris Ramallah les étoiles — recommencé un nouveau fichier texte avec des corrections des modifications — mise en page un peu différente aussi — mais parti sur Pages — alors que je pourrais plutôt refaire des pages web — ou bien passer dans Sigil — ou bien remettre tout en ordre dans la rubrique Spipdirectement — pas savoir — besoin de penser encore la forme de notre site — du blog.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0