journal permanent | 13 mars 2013

mercredi 13 mars 2013, par sebmenard

Je ne sais plus comment je croise les images de la route de Mike Brodie mais c’est quelque chose.


La journée gros de boulot affoné même pas le temps de trop lire ni écrire alors que c’était dans la todo list du jour mais point — quand je cours autour du lac en fin de journée je pense à dire des phrases bien dire des phrases bien dire des mots des sons comme les types qui savent faire ça bien pour que ça sonne sonne très exactement les mots qu’on se les prennent pleine gueule — et je les dis presque en courant et je les dis presque dans ma bouche pleine de sueur (et ce n’est pas la première fois que ça m’arrive).


En sirotant une bière artisanale les images de Depardon celles de La France c’est une claque tout de même ce reportage — pas besoin de parler technique pour ça c’est surtout ce qui est là sous l’œil non — devant l’œil et qui reste même un peu plus encore — le livre est encore ouvert sur la table du salon.


Faire des choix — en réalité c’est qu’on a trop de projets trop de choses — alors par où ça commence — mais ça se décide ça se choisit — comment on fait ça — comment on se décide — tracer des chemins ou bien laisser le chemin se tracer — sûr de ça : faut changer quelque chose — faire fonctionner les variables — choisir ici ou ailleurs — mais ici c’est où — foncer.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0