journal permanent | 8 mars 2014

samedi 8 mars 2014, par sebmenard

Demi gueule au réveil et raconter des trucs pour rire au téléphone – entendre une voix venue de loin – imaginer des sommets des neiges – s’endormir encore (entre temps aussi le goût du café au soleil et le son d’un réchaud) (à garder pour un récit).


Le soir on nage le kilomètre dans la nuit et en plein air puis on avale une assiette énorme et ça suffit : garder ça pour le vélo aussi.


Je crois que j’écris “demi gueule” depuis Thierry Le Pennec mais je n’en suis pas sûr.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0