journal permanent | 17 août 2014

dimanche 17 août 2014, par sebmenard

Levé tôt – 12°C quand je pense à regarder le thermomètre – très belle brume sur le marais de Brière et le soleil perce l’ensemble – sur la cime des arbres à 500 mètres peut-être beaucoup d’oiseaux blancs – la route est belle mais fraîche – passé le barrage d’Arzal.


Matos : trois journées de bivouacs et donc sans électricité depuis – à moins de brancher un chargeur sur la bécane (à voir : tout à fait possible) – mais tout de même : beaucoup de lectures sur la liseuse et toutes les notes prises à la main.


Michaux :

“Après lui, il n’y eut plus d’Empire. On y renonça tout simplement. En Grande Garabagne, on est conduit par le tempérament plutôt que par des chefs. Février 1936”

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0