journal permanent | 7 novembre 2014

vendredi 7 novembre 2014, par sebmenard

Parti rouler sans le 5D – c’est pas souvent – mais j’ai pris un carnet un crayon – voudrais avoir vendu le 50mm 1.8 – c’est pour se mettre de côté le 1.4 avant le départ – bizarre : jamais pensé à me séparer du 1.4 Olympus d’un autre temps.


Assis devant un bras sec de la Loire pour attendre F. avant de remonter plus haut d’une trentaine de bornes (il dit que ça permet de varier – de ne pas user le corps) j’écoute le chant (quoi ???) des bagnoles – familles sacré pétrole déposant leurs enfants saint pétrole au loin ça s’étire ça se déplace – les nuages gris flotte – je ne veux pas – je le dis ici comme un poème un journal un cri – de ça – tristesse.


Le soir au Quai je teste deux textes voix haute – ça passe plutôt bien et je les ai bien en bouche – deux ou trois ajustements à faire tout de même – la Kobo me joue un tour sur la seconde lecture – page restée bloquée – vais essayer de la vendre pour acheter un H20 – quelqu’un dit qu’il faudrait dire des contes dans le même genre – quelqu’un dit que ça soulève les poils – moi j’ai mon Fourteen Tracks Extended Play en langue.


Que le journal mélange poèmes cris notes et questions matérielles ne me dérange pas – c’est mon outil – ce que ça montre aussi : comme on fait face aux questions de tunes pour que ça avance (donc aujourd’hui : noté deux (2) fois que je vendais des trucs).

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0