journal permanent | 9 janvier 2015

vendredi 9 janvier 2015, par sebmenard

Taf : rien à dire tellement c’est ridicule – usant – dépassé – halluciné – d’ailleurs je n’ai rien dit.


Dès que c’est terminé je file en bécane dans la ville humide et grise (la ville de l’Ouest est toujours humide même l’hiver) — on charge la bagnole et on se raconte des trucs sur le bitume – on passe trois heures à accrocher des images sur des murs – on parle doucement on s’écoute on boit quelques bières en même temps – on aimerait que ça raconte une histoire pas mal tout ça on aimerait que ce soit clair tout ça – ça sent le feu de bois ça sent les épices les herbes et la pâte à pain – on réfléchit longtemps à comment placer cette image ou une autre — rien n’est sûr - demain on va fêter ça.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0