journal permanent | 5 février 2015

jeudi 5 février 2015, par sebmenard

Le matin c’est comme un souffle une respiration lire – le matin c’est quand elles surgissent – le matin c’est quand on se dit que ce poème quand elles surgissent devrait enfin apparaître dans la réserve commencée il y a quelques jours – le matin c’est comme une puissance venue d’où les mots les images on a des plaines entières on voudrait courir dans les herbes et la poussière – on voudrait continuer ce texte commencé là maintenant – on pense à ceux qui définissent la valeur monétaire de la nature et au matin on a sur la langue peut-être le poème furieux qui changerait quoi – (…)

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0