journal permanent | 4 mai 2015

lundi 4 mai 2015, par sebmenard

Dans la bagnole ça sent le weekend de punks on dit même si on est surtout pas punks parfois on dirait indiens – on pense à avoir un camion et on va filer en vélo – ainsi va la vie – écriture : saturé de théorie j’accumule les notes et les mots-clés – les idées les pistes – à peine le temps de voir ce qui s’ouvre – viendra dans quelques temps – question de semaines pour cette respiration – le soir en lisant le journal de François Bon je pense au Bureau de tabac de Pessoa – je ne sais pas vraiment pourquoi je pense à ce texte – c’est quelque chose dans le rythme et dans ce qui se recompose à la fin (je pense que ça se déclenche là – c’est peut-être même le et) :

 et je ne sais plus ce que représente exactement ce site même : levier pour déchirer le présent, ou rideau pour entrer au travers et s’accaparer le plus ancien des temps.

– quelque chose comme ça – il y a aussi ce poème de Valérie Rouzeau – les livrets rouges de Wigwam : Apothicaria.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0