journal permanent | 2 août 2015

dimanche 2 août 2015, par sebmenard

60km.

Grojdibodu — Ciuperceni.

Grand beau bleu — vent de face – un peu de fraîcheur au soir.


L’ombre d’un noyer — le soleil de 9h — l’odeur du café d’ici — la viande et le fromage — le son d’un grill qu’on allume à côté — la fraîcheur de l’eau d’un puits — une autre maison encore — on marche sur le goudron les graviers — un jeune là pour mettre sa main sur une machine à propulser du son — on observe tout — on est fatigué on dit — on voudrait un petit coin pour s’y reposer — on est tous d’accord on dit — des histoires de route et des histoires de vie — le mot tetanos il dit ça — je repense au grand-père comme il danse dans le noir — tout se mélange — on s’échappe vers 14h.


Parler un jour des hôtels de l’Est.


Dans une cour d’école d’un petit village on s’endort là — même plus les mots rien — soufflés.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0