journal permanent | 20 septembre 2015

dimanche 20 septembre 2015, par sebmenard

Il paraît que notre découverte c’est du caviar blanc – des oeufs d’escargots.


Plus tard : voir une grotte (il y fait frais) – et puis l’orage pour venir (enfin la pluie tombe et les gouttes résonnent).


Karl Dubost cite dans ses carnets David Larlet :

 « Routes et chemins : “Il est difficile de trouver un itinéraire entre deux villages qui ne soit pas une route. À quel moment a-t-on perdu nos chemins ?” Quand ils ne sont plus sur la carte, quand on oublie de « sortir du chemin » et que l'on accepte de se perdre. Prendre une boussole avec soi, et une carte papier. »

Garder en tête ces lieux où le chemin est la trace ordinaire – et d’un village l’autre combien de chemin parfois – ici même une route c’est presque un chemin – enfin se perdre vraiment - voyager – aller là où on ne se sait plus.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0