4.10.2015

Cobor, Roumanie

dimanche 4 octobre 2015, par AnCé t.

Je me rends compte que j’ai laissé le journal papier — je n’écris plus dans mon carnet la journée passée

Pourquoi le fait de bouger quotidiennement engendrait-il une envie d’écrire ?

Aujourd’hui je parcours ma bibliothèque d’images sur lightroom pour repenser la journée et sélectionner ce que je vais en retenir ici dans le photojournal

Et le soir par la fenêtre prendre -toujours- le temps d’observer

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0