ville invisible

deux villes, quatre paragraphes, deux claviers.

jeudi 7 avril 2011, par AnCé t. , SebMénard

photographie : SebMénard, France, Angers, 2011, iPod Touch, ShakeIt.

Dans cette ville le bitume est mal - la rue principale est une langue de goudron gercée vieillie qui a criée sans jamais être entendue - des échoppes un peu partout fruits légumes savon pâtisserie épicerie - un café des narguilés dehors et des hommes dans la rue - les ruelles partent en vaisseaux fines très fines impossible de retrouver un raccourcie toutes les ruelles sont des raccourcies en fait - à un moment elles retrouvent cette artère principale d’où partent des taxis et minibus, seuls moyen de locomotion pour rejoindre l’autre ville - il n’y a pas de place encore moins de grande place pas d’administration les enfants sont dans la rue il vont à l’école en dehors de cette ville il n’y a pas d’université en fait ce n’est pas une ville

Dans cette ville - on cherche encore comment faire pour se donner un nom - on se rappelle du nom des villes - mais pas de celui-ci - ou bien quand on lui donne un nom - on ne peut s’empêcher d’y coller tout de suite le nom d’une autre ville plus grande plus belle et plus riche - l’avenue principale on dit qu’elle s’appelle Champs-Elysée - et tu veux bien - l’appeler Champs-Elysée - dans cette ville on se souvient du nom d’une autre ville de l’autre côté du mur - on se souvient des tentes puis des cabanes on peut te montrer si tu veux prendre une photo - on a gardé des traces des cabanes - on n’a plus les tentes - mais il reste les cabanes - et puis on a construit par dessus - et puis les maisons sont montées haut plusieurs étages comme ça tu peux prendre des photos des trois ou quatre étages au dessus de la cabane - dans cette ville on veut bien dire qu’elle nous appartient la ville mais on ne s’y sent jamais vraiment chez soi - certains n’ont connu qu’elle et pourtant - ils disent qu’ils ne sont pas vraiment chez eux

Cette ville est dans de nombreux livres et tout type de livres, dans la presse aussi souvent quand il y a eu des attaques - car cette ville est divisée personne n’est d’accord - jamais - tout le monde la veut pour lui seul pas de partage possible alors tous y habitent et parfois, parfois ça explose - alors elle est surprotégée, caméras et militaires partout, surtout dans la partie à l’intérieur des remparts - la vieille ville - aux différentes portes on peut y entrer et alors il n’y a plus d’oxygène disponible les gens parlent fort mais ne s’entendent pas - beaucoup de gens viennent la visiter - mais les gens ne s’y arrêtent pas

Cette ville est peut-être deux villes ou peut-être une seule - cette ville est peut-être trois ou quatre - cette ville est célèbre - dans la presse des autres villes sur les unes des journaux - on voit son nom - cette ville est partagée on a parfois écrit de longs textes et posé des signatures en bas de ces textes pour établir ce partage - cette ville grandit - elle s’étire par petite colline - on y construit beaucoup sur les collines – on ne s’est pas encore mis d’accord sur les règles à respecter concernant ces différentes constructions – leurs propriétaires – les réseaux de transport en commun les rejoignant – cette ville est protégée - une muraille en béton à l’Est - quelques points de passage - cette ville est surveillée - il y a des caméras des types avec des fusils mitrailleurs et beaucoup d’autres systèmes tout à fait au point - cette ville à une double organisation - que vous souhaitiez vous rendre à l’Ouest - et vous emprunterez telle compagnie de bus - que vous souhaitiez vous rendre à l’Est - et vous en emprunterez une autre – cette ville contient des trésors – on ne s’est pas encore mis d’accord sur le nom de ces trésors – leurs propriétaires – les horaires à respecter pour les observer – cette ville ne possède pas d’aéroport – on l’a détruit – on ne s’est pas encore mis d’accord concernant sa reconstruction – cette ville est belle - beaucoup la trouvent belle - mais tout le monde ne peut pas y accéder – on ne s’est pas encore mis d’accord sur les règles concernant son accès.

Voir en ligne : propostion d’écriture : fBon

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0