Fragment de Borşa

mardi 1er décembre 2015, par sebmenard

On prend la route vers le col de Borşa.

On prend la route et on retrouve ce col du nord de la Roumanie.

On le monte lentement — chaque virage est une histoire chaque homme et chaque femme sont nos personnages — nous guettons des silhouettes et des ombres.

S’accorder sur ceci : une bête ferait l’affaire.

On passe d’ouest en est.

On passe d’est en ouest.

On s’installe une semaine là-haut — sur le col — on écit le ciel là le col — on écrit ceux qui passent et ceux qui viennent — eux qui s’arrêtent quelques minutes — queluqes heures — la camions — les bagnoles — les charrettes. On s’enfonce — on pense on essaie de penser.

On parle avec ce berger qui parle à ses bêtes — on prends des chaussures eton marche vers un pic pour regarder le col de plus haut — on suit une trace — la trace du berger la trace des bêtes — on écrit ça.

On finit par donner son nom au col de Borşa — son vrai nom de col — son vrai nom de lieu — le nom de nos récits.

Passage Prislop.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0