Un oud une voix

lundi 14 décembre 2015, par sebmenard

imaginons

la voix d’un oud

 

juste là

et ses mains vont sur les cordes et frottent leurs mots de cordes

et de bois

et chaud

 

on aurait donc

la voix d’un oud

à côté pour dire son poème

 

et peut-être un pied

sans doute un pied

pour taper un rythme

 

quelqu’un ferme les yeux

pas vraiment fermés les yeux

pas fermés durs les yeux

juste un peu

paupières baissées en fait comme pour mieux dire

ce qui doit être dit

(et les lèvres se tordent et rient)

 

un quelque chose de mélodie

un rythme

et des phrases

qui reviennent

 

Alors comme ça dire des mots debout on appelle ça une voix un oud — un oud une voix — on appelle ça comme on veut.

 

et c’est tendre

et ça résonne

 

ça résonne

 

de temps à autre la main vient taper le bois

le bois du oud

 

ce serait un oud vieux d’un demi-siècle

plus

 

on se retrouverait le soir

le oud

nos mains

nos voix

 

et alors on parlerait

ce serait le poème du oud et de la voix

 

voilà

ce serait là quelque part

un plané sur le vent de cordes et de souffles

ce serait un oud vieux d’un demi-siècle

et des voix

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0