journal permanent | 22 novembre 2015

dimanche 22 novembre 2015, par SebMénard

Et quelques fois on ne croirait plus à nos histoires.


Pluie — la route dans quelques jours - qu’il fasse beau quand même.


Puissant break dans le journal de Daniel Bourrion :

 « (…) tu égrènes tes contraires, tu poses dans la nuit blanche des mots que tu effaces quand l'aube surgit tout au bout du fossé (…) »


Pluies.


De longues heures à faire de trois monstres des chemins un seul et qui tient — pas certain du résultat.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0