Lointains & possibles (3)

vendredi 28 octobre 2016, par sebmenard

Ils observent l’agitation. Derrière une fenêtre, dans une librairie, un café, ils comptent les piétons et les oiseaux. Ils font l’inventaire des mots-clés et des silences. Ils s’assoient sur un banc et croisent leurs jambes. Leurs corps est droit. Ils récitent des pistes et des chants. Ils nomment des lieux. Ils ont une carte en papier dans la poche de leurs jeans. Ils ont des ombres douces dans leurs sacs. Puis ils sortent. Ils marchent sur les trottoirs, les pavés et les asphaltes. Ils sautent les flaques et les caniveaux. Ils enjambent des allées, des barrières et des fleurs. Ils grimpent aux lampadaires. Ils se donnent la main, ils s’entraident et montent. Ils regardent. Ils s’embrassent, là-haut. Ils laissent leurs lèvres appuyées l’une contre l’autre. Longtemps. Une main se pose sur un dos. La ville continue.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0