Lointains & possibles (6)

lundi 31 octobre 2016, par sebmenard

Leur habitude. Ils cherchent les bords. Ils parcourent les kilomètres. C’est comme ça. Ils aiment. Ils aiment ce déplacement. Ils suivent des soleils, des vents, des pistes. C’est leur trace. Reniflent. Ils arrivent au bord de l’eau. C’est une mer. Ça souffle. Ça souffle fort. Les herbes se couchent. Vagues, embruns. Des flottes. Les poussières et les sables. Eux, debout, là. Mains dans poches. Yeux plissés. Leurs cheveux suivent les souffles. Ils se racontent une histoire. C’est leur lieu. Ils s’écoutent. L’histoire file. Ils se serrent. Quand l’histoire termine, ils se tournent vers la mer, vers le vent. Ils regardent là-bas. Au loin. S’ils devinent une forme, ils lui donne un nom. Ils dessinent sa silhouette dans le sable. Puis ils courent.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0