journal permanent | 7 février 2017

mardi 7 février 2017, par sebmenard

Il faudrait que je lise Cioran (le buste de Cioran à Rășinari, le village Rășinari, tes souvenirs à Rășinari, Stasiuk à Rășinari, Cioran chez André Rougier, Cioran sur Twitter, Cioran dont je ne connais rien, Cioran chez Mahigan)


Mahigan parle du galop — de la montée de ce galop — « tout n'est que manière de passer le temps en attendant que le galop me reprenne », écriture ou boulot, les deux, ici : récolter des fonds, de l’argent (ou trouver une technique pour s’en passer), et laisser (pas le choix) le galop monter. « Le galop, je n'attends que ça. Je ne vis que pour ça, peut-être. » Du cri. De l’écriture cri. Courir. Cheval. Mouvement. (Cadiot/Burger). Je note tout. Je laisse venir les galops. Je garde ça.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0