Accueil du site > Carnets | SebMénard > La réserve > Tucić, Siniša | Danube tropical

Tucić, Siniša | Danube tropical

mercredi 12 avril 2017, par SebMénard

 « Quel impact peut avoir l’effet de serre
Sur une famille de cinq personnes vivant
Dans une tour près du remblai
En cet an du Seigneur
Le père docteur en technologie
en retraite anticipée pour invaliditée
passe une bonne partie
De l’année en psychiatrie
La mère après avoir abandonné
Ses études de pédagogie
Est restée au foyer et n’a jamais été salariée
Elle a élevé ses trois enfants
Elle dort généralement seule
Dans le lit conjugal
Car son mari
Est absent
Le fil aîné
Un geek
Est en troisième année d’informatique
Toutes les nuits il reste trois heures
Connecté à internet
La cadette
Est en troisième année de lettres
Elle a un setter irlandais
Qu’elle promène tous les jours
Sur la plage,
le long du fleuve
Elle ne vole pas encore de ses propres ailes
Mais elle a déjà pris goût à la drogue
Son livre préféré
Est génération X
De Douglas Coupland
Son petit ami la coache
Dans sa pratique du ju-jitsu
Son corps est tatoué
Il a suivi par correspondance
Une formation
De sniffeur de coke
Le plus jeune frère
S’est inscrit en sociologie
Mais il a laissé tombé après un seul semestre
Il consomme des drogues douces
Princpalement du Topalgic
Et va de temps en temps à l’église
Ainsi donc s’écoule leur vie
Dans la tour près du remblai
Qui plus est
Le hall de celle-ci est couvert de graffitis
Quelqu’un a inscrit
Nos parents ont eu plus de pot que nous
Nous vivons dans un petit pays pauvre
Dans une petite ville infernale
Située
Sur la rive
D’un grand fleuve paradisiaque
Bordé d’énormes dunes de sable
L’air y est saturé de poussière
Malgré le petit bois de saules qui longe le remblai
Le technologue est en psychiatrie
La femme est seule dans la chambre à coucher
Dans cette tour
Le fantasque émane du tragique
Dans cette tour personne
Ne s’inquiète de rien
Tous vivent dans le simulacre
Et ourdissent de grandes conspirations
Les nuages sont les oreillles blancs
Des chambres à coucher de l’avenir
Et les fils nomades en ce bas monde
N’ont aucune valeur
Surfant sur la beauté du web
Ils ont d’un seul clic de souris
Ouvert tous les liens existants
Ils ne voyageront nulle part
À jamais condamnés aux dunes infinies
Le long du fleuve paradisiaque
Tels des fruits dans une serre
En cette période de changement climatique
Ils achètent du temps
À leur fournisseur d’internet
Ils surfent global mais paient en monnaie locale
Et l’église ne désemplit pas. »


Tucić, Siniša, Danube tropical, traduit du serbe par Robin, Mireille, dans le numéro  « Un Danube poétique », de la revue de belles-lettres, 2016,2.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0