journal permanent | 16 juillet 2017

dimanche 16 juillet 2017, par SebMénard

8h30 déjà dehors à établir une petite récolte de mauves qui formeraient — disons — le poème de l’imprécation involontaire des poussières ET C’EST une fois de plus N’IMPORTE QUOI — le camion on le mettrait au fond d’un grand jardin, et il y aurait une cabane, un chalet, quelque chose qui formerait UN ABRI et qui nous permettrait de varier minuscules/majuscules et surtout de passer les étés les hivers, les saisons (et nous saurons / le nom des arbres / le noms des plantes / le nom des vents) (Arboreto salvatico, Mario Rigoni Stern) bon voilà, toujours à faire des plans faire des plans faire des plans FAIRE DES PLANS.


Oùrs : Biga, 2001, note : « revu l’Ours film de Jean-Jacques Annaud d’après Le Grizzly de James Olivier Curwood livre acheté à la Librairie Colbort quai du port des pêcheurs au début des années 50 lu aux alentours de mes dix ans à Sainte Maxime. »

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0