journal permanent | 25 juillet 2017

mardi 25 juillet 2017, par sebmenard

je me disperse
je me disperse
je me disperse

et je ne sais plus
donner
de l’œil


(rassembler qq part ces notes pour l’ours)


j’ai peut-être DÉJÀ recopié ce poème de Thomas Vinau — mais s’il nous importe (le recopier encore ?) :

 « Cela aurait il quelque chose à voir avec l'éternité ?
Des enfants naissent
et le monde s'écroule

ça fait 5000 ans
que des enfants naissent
et que le monde s'écroule

Des enfants continuent de naître
et le monde continue de s'écrouler »

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0