journal permanent | 6 décembre 2017

mercredi 6 décembre 2017, par SebMénard

Quand le réel ou la fiction (…)


Dans des trains : lire Comment pensent les forêts (est-ce une question ?). Se remettre boulot boulot. Marcher dans la nuit. Photographier les phares dans le noir — le reflet jaune orange des lampadaires sur un fleuve. Nous n’avons pas trouvé de cabane. La boucle est là. J’ai le Carnet des refuges : relire Biga. Toujours relire Biga. J’ai aussi une clef en fonte (me dit-on) — et ce n’est pas si facile d’en faire un double.

Ça me plaît plutôt — cette difficulté. Cette extrême difficulté : faire un double de cette clé en fonte. Si on y arrive on la gardera « après ». La vraie réponse à toutes les questions : c’est dire ce que c’est après, ou plutôt ne pas y penser.


Une nivelleuse dans le noir. Le rouge-orange du matin. Un petit corps blotti. L’idée d’un van pour Katmandou. Notre génération poussière (encore ?!) ne va plus à Katmandou. Elle ne fait que répéter la poussière du gasoil.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0