journal permanent | 21 décembre 2017

jeudi 21 décembre 2017, par SebMénard

Dernier jour de quoi ? J’avais noté pour Notre vie dans les forêts mais il y a aussi (je le trouve chez Guillaume Vissac) Dans la forêt de Jean Hegland) — il y a ça et beaucoup d’autres choses très probablement.


 « Évidémment les genres littéraires existent, mais ils n’ont aucune importance. Ils ne sont que des prétextes. Ce n’est pas en voulant faire un roman qu’on fait de l’art. Ce n’est pas parce qu’on appelle son livre « poèmes » qu’on est un poète. C’est en faisant de l’écriture, de l’écriture pour soi et pour les autres, sans autre visée que d’être soi, qu’on atteint l’art. »

Le Clézio, L’extase matérielle, p. 106 de l’édition Folio.


 « Lorsque les gens me disent, comme cela arrive très souvent, qu’ils ne comprennent rien à la poésie en général et à la mienne en particulier et/ou que la poésie leur semble dépassée : Moi aussi, je la déteste. Ce refrain me donne la sensation tantôt d’un ressassement pessimiste, tantôt d’une sorte de mantra obsessionnel, exalté, proche d’une prière perpétuelle. »

La haine de la poésie, de Ben Lerner, traduction de Violaine Huisman, éditions Allia, p. 9.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0