journal permanent | 28 décembre 2017

jeudi 28 décembre 2017, par sebmenard

 « seules les bêtes poursuivront leur marche, elles qui connaissent nos noms, nos empreintes, nos lézardes et nos infamies »

(André Rougier, en son blog)


où es-tu Garrigon ?


les nuits dehors, le goût du froid, l’attente du jour, le refuge quotidien, les voix dans le noir, les flammes et la poussière, la boue et les braises, la forme d’une colline, le son d’une rivière, l’attente du repas, la brume des silencese


Ai commencé un morceau de truc sur des feuilles A4 pliées (elles forment un genre de carnet) — j’ai l’impression que je pourrais libérer quelque chose mais quoi (on sait le fabriquer, mais on ne sait pas à quoi ça sert).

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0