journal permanent | 16 janvier 2018

mardi 16 janvier 2018, par SebMénard

Le vent souffle et j’essaie de le dire autrement. Un soufflé du vent sur les rails, entre les cailloux l’asphalte — arbres bougés bougés — un écran lumière dans le noir — voilà la suite des matins :

“Il se peut que les langues finissent par mourir, les « réalités » aussi.”

(André Rougier)


Cette question de la réalité, des réalités, elle revient souvent ces derniers temps. J’ai besoin d’y retourner. J’ai besoin d’y être. J’applique à former des lettres sur un carnet (c’est relatif : il s’agit de pouvoir me relire) — et le roulis du train continue comme celui de la vie. Est-ce bien cela, le réel ?

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0