journal permanent | 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020, par sebmenard

et d’autres matins se réveillent en vacarme
or te souvenir
comment c’est faire pour
marcher dans l’herbe humide
sous de grands arbres
en brassant encore
de cette vieille parole

l’écrire déjà
convainc de quelques
réalités

Dans Ego scriptor, Paul Valéry :

 « Je ne suis pas écrivain, — écriveur, car il ne m’importe pas et il m’excède d’écrire ce que j’ai vu, ou senti, ou saisi. Cela est fini pour moi. Je prends la plume pour l’avenir de ma pensée — non pour son passé. »


triturer plus loin
l’idée d’habiter dignement
« hors de tout compte »

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0