journal permanent | 29 juin 2020

lundi 29 juin 2020, par sebmenard

en pause pour quelques jours
le temps s’ouvre
mais je ne trouve plus mes mots


Voilà j’ai cherché et cherche encore une langue humble — parfois proche de l’oralité et de ses erreurs, ses répétitions, ses approximations. Humble, ce n’est pas facile. Ce n’est pas toujours claire non plus.


Vélo beaucoup ces derniers temps — et dans une forme d’abrutissement physique libératoire : fin de journée, une façon de retourner à soi-même par la sueur, la fréquence cardiaque, la respiration. Combien de fois surpris à parler seul ainsi ?

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0