journal permanent | 6 mai 2021

jeudi 6 mai 2021, par sebmenard

maintenant que les jours rallongent
c’est déjà l’ederlezi
la saint-Georges
le début du printemps
ils disent là-bas
je me rappelle
des vieilles femmes
des montagnes des Carpathes
qui disaient
qu’elles n’avaient jamais mangé
que des légumes
je me souviens aussi
du vent de la plaine
du Baragan
qui est comme
imperturbable
ou permanent
ou même
mioritique
peut-être qu’on peut le dire ça
un vent mioritique
et voilà
ce n’est déjà plus
un poème


revenir à quelque chose de simple
revenir au simple

aux débuts
aux premières choses

chercher ça

chercher façon de dire bien ça
chercher façon de tenir ça
chercher

chercher encore

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0