conte : à propos des chiens

lundi 28 novembre 2011, par SebMénard

retour au sommaire

retour à la planche-contact

retour au collage #chiens


troisième version

Alors ils ne savent plus quoi faire — certains disent qu’ils sont arrivés par wagons — ils disent que les chiens se reproduisent sans cesse — ils ont peur — ils disent c’est des bêtes dangereuses avec leurs yeux rouges et leurs peaux les maladies qu’ils portent — alors dans la nuit les chiens arpentent les rues et certains ont décidé de les tuer — il suffira de capturer les bêtes les mettre ensemble et attendre — on pourra les tuer certains les tueront ce sera leur métier ils tueront les bêtes — certains s’y opposeront — pendant ce temps-là les chiens eux dans les rues des bêtes ils attendent la fin d’un hiver à peine entamé.


seconde version

alors ils ne savent plus quoi faire - certains disent qu’ils sont arrivés par wagons - ils disent que les chiens se reproduisent sans cesse - ils ont peur - ils disent c’est des bêtes dangereuses avec leurs yeux rouges et leurs peaux les maladies qu’ils portent - alors dans la nuit les chiens arpentent les rues et certains ils ont décidé de les tuer - il suffira de capturer les bêtes les mettre ensemble et attendre - on pourra les tuer certains les tueront ce sera leur métier ils tueront les bêtes - certains s’y opposerons - pendant ce temps-là les chiens eux dans les rues des bêtes ils attendent la fin d’un hiver à peine entamé.


première version

ils ne savent plus quoi faire - ils sont tellement - certains disent qu’ils sont arrivés par wagons entiers - ils disent que les chiens se reproduisent sans cesse - ils disent que ce sont des bêtes dangereuses - ils disent qu’avec leurs yeux rouges on ne sait pas quelles maladies ils transportent - dans les nuits les chiens arpentent les rues - certains ils ont décidé de les tuer - certains ils ont dit que chaque ville pourrait décider - il suffira de capturer les chiens de les mettre tous ensemble et d’attendre - certains les tueront ce sera leur métier ils tueront les bêtes - certains s’y opposeront - pendant ce temps-là dans les rues les chiens attendent la fin d’un hiver à peine commencé.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0