croquis, 155

mardi 20 mars 2012, par SebMénard

avec une guitare et ses mots c’est un blues d’ici

y’a plus le soleil de mars pour nous chauffer les gueules c’est un souvenir

comme celui du feu éteint maintenant

leurs voix sans fin dans la nuit bleue

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0