Et donc après la nuit les chiens

mardi 20 mars 2012, par sebmenard

retour au sommaire

retour à la planche-contact

retour au texte précédent


troisième version

Et donc après la nuit les chiens — à l’auberge juste avant les prix c’était vraiment trop alors en partant il met un verre à bière dans son tee-shirt et comme ça on a un verre à bière maintenant — dans la nuit on sait pas où dormir — là-bas c’est une fête un mariage les pétards dans la nuit — on rembarque et on cherche les phares n’éclairent pas assez large — après le virage quelqu’un dit à droite et on manque l’entrée — c’est un chemin en terre et puis on se met dans l’herbe — on monte la tente le vent souffle un peu frais — on descend une bière une femme passe vraiment ivre et les chiens là-bas aboient dans la nuit — quand on se réveille le matin les baraques autour et le soleil frais — l’odeur des herbes dans la fin de l’été.


seconde version

Et donc après la nuit les chiens - à l’auberge juste avant les prix c’était vraiment trop - lui en partant il met un verre à bière dans son tee-shirt et comme ça on a un verre à bière à la maison maintenant - dans la nuit on sait pas où dormir là-bas c’est une fête ils disent un mariage - les pétards dans la nuit - on rembarque et on cherche où dormir les phares n’éclairent pas assez large après le virage quelqu’un dit à droite et on manque l’entrée - c’est un chemin en terre et puis on se met dans l’herbe - y’a des bêtes elles nous piquent les jambes et le vent souffle un peu frais - on descend une bière une femme passe vraiment ivre et les chiens là-bas aboient dans la nuit - quand on se réveille le matin les baraques autour et le soleil frais - l’odeur des herbes dans la fin de l’été.


première version

Et donc après la nuit les chiens - à l’auberge juste avant les prix c’était vraiment trop - lui ça l’avait tellement énervé qu’en partant il met un verre à bière dans son tee-shirt et comme ça on a un verre à bière à la maison maintenant - dans la nuit on sait pas où dormir - dans la salle là-bas on entend c’est une fête d’autres ils disent un mariage - les pétards dans la nuit - on rembarque et on cherche où dormir - les phares n’éclairent pas assez large après le virage quelqu’un dit à droite et on manque l’entrée - finalement un chemin en terre et puis on se met dans l’herbe - y’a des bêtes elles nous piquent les jambes et le vent souffle un peu frais - on descend une bière une femme passe vraiment ivre et les chiens là-bas aboient dans la nuit - quand on se réveille le matin les baraques autour et le soleil frais - l’odeur des herbes dans la fin de l’été.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0