conte : dans la cuisine

samedi 14 avril 2012, par sebmenard

ce jour-là il faisait blanc et d’ailleurs c’était une nuit

ce jour-là c’était une nuit

et on attendait tous le jour

ce jour-là l’un d’entre nous était là dans cet entre-deux c’est un moment étrange on ne sait plus si c’est la nuit si c’est le jour

il tremblait

rappelle-toi ses mains elles tremblaient

ce jour-là dehors c’était froid c’était blanc c’était la nuit

on a parlé

on était plusieurs dans une cuisine elle était gris blanc du béton des plâtres usés

il tremblait

ça sentait les clopes qu’il fumait sans cesse

on a cru qu’il allait pleurer

ce jour-là c’était une nuit il allait pleurer on voulait pas voir ça et lui - il voulait pas parler

il disait que c’était pas possible il disait que c’était trop il trouvait pas les mots et on parlait une autre langue et nos langues - nos langues étaient endormies des alcools et des hivers

la nuit s’est écoulé

c’est pas plus que ça la nuit s’est écoulé et puis il a parlé il a dit c’était sale ses mots

ce jour-là j’ai vu un homme il disait qu’il ne savait plus qui c’était lui qui parlait là

ce jour-là j’ai vu un homme trembler dire qu’il tremblait et comme étaient ses nuits

j’ai vu un homme il disait qu’il s’était oublié j’ai vu un homme il disait qu’il ne savait plus il disait qu’il avait pas les mots

j’ai vu un homme dire qu’il n’était plus là vraiment là

j’ai vu un homme il tentait d’approcher la réalité voilà c’est ça

il essayait de dire la vérité alors les mots

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0