On se lève c’est un matin d’août

mardi 24 avril 2012, par sebmenard

retour au sommaire

retour à la planche-contact

retour au collage #matin d’août


troisième version

On se lève c’est un matin d’août il fait vraiment chaud hier ils nous ont dit — demain on va partir — alors on a mangé un dernier repas et les dernières bières c’était sous le ciel bleu noir avec les sabots d’un cheval — on traverse la ville ils ont déjà fait leurs sacs et on arrive de l’autre côté à l’Ouest — ils disent que là ça sera bien c’est un carrefour en forme de rond-point — ce qu’on se dit à ce moment là jusqu’à ce que les portes claquent claquent (deux fois) — le temps de faire demi-tour sur la nationale y’avait un fourgon blanc qui démarrait et leurs gueules à l’intérieur.


seconde version

On se lève c’est un matin d’août il fait vraiment chaud hier ils nous dit - demain on va partir - alors on a mangé un dernier repas et les dernières bières c’était sous le ciel bleu noir avec les sabots d’un cheval - on traverse la ville ils ont déjà fait leurs sacs et on arrive de l’autre côté à l’Ouest - direction l’Ouest ils disent que là ça sera bien c’est un carrefour en forme de rond-point - ce qu’on se dit à ce moment là jusqu’à ce que les portes claquent claquent (deux fois) - le temps de faire demi-tour sur la nationale y’avait un fourgon blanc qui démarrait et leurs gueules à l’intérieur.


première version

On se lève c’est un matin d’août il fait vraiment chaud hier ils nous ont dit demain on va partir alors on a mangé un dernier repas et les dernières bières c’était sous le ciel bleu noir avec les sabots d’un cheval - on traverse la ville ils ont fait leurs sacs un peu avant on arrive de l’autre côté - direction l’Ouest ils disent que là ça sera bien c’est un carrefour en forme de rond-point - ce qu’on se dit à ce moment là jusqu’à ce que les portes claquent claquent - le temps de faire demi-tour sur la nationale y’avait un fourgon blanc qui démarrait et leurs gueules à l’intérieur.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0