Les bagnoles et leurs voix

mardi 22 mai 2012, par sebmenard

C’est parce qu’à Ramallah c’était comme ça aussi - et dans les deux cas cette sensation particulière : n’y rien comprendre sinon quelques mots - celui d’un type - ou d’un parti - à Ramallah c’était aussi souvent pour vendre des légumes qu’ils passaient comme ça dans les rues avec un petit camion c’était plein de pastèques par exemple et le type en avançant lentement annonçait les prix dans son micro - ici entre les vieux immeubles en béton ils sont dans leurs bagnoles et parlent à travers les hauts-parleurs - et puis le tube qu’ils ont choisi à intervalles réguliers.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0