journal permanent | 8 septembre 2016

jeudi 8 septembre 2016, par sebmenard

Revu les vieux copains — il y a des histoires de vagues et des histoires de chimie qu’on avale — des histoires de camion dans les montagnes et de prises 220 volts — j’ai envie de dire que ça fait plaisir et qu’il faudrait parler pendant des heures — nous le ferons — il y a un jardin dans lequel je dis le nom des plantes et on goute des trucs — des fleurs des feuilles par exemple — le mot burning man à traduire en français par exemple — le rainbow gathering ça veut dire quoi — aujourd’hui nous avons loupé deux pains mais on va s’y remettre. 


Chez Christine Jeanney (très important) :

 « (…) ça a quelque chose à voir avec le temps,
le temps passé, le temps utilisé
c’est peut-être la première fois où je ne me demande pas à l’avance ce que pourrait devenir mon projet d’écriture, que je ne cherche pas une sorte de "ligne d’arrivée" qui ferait point de mire
cette fois-ci ça n’a pas d’importance, il n’y a pas de but, pas d’intention
c’est l’écrire de l’instant dans l’instant, (…) »

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0