journal permanent | 23 avril 2017

dimanche 23 avril 2017, par sebmenard

 « (…) mais ce n’est pas le lieu pour des noms d’armes ici »

(Guillaume Vissac)


Soir d’élections. Pour l’instant, on peut encore lire des poèmes de Thomas Vinau.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0