Blocs | 44

lundi 26 août 2019, par sebmenard

les hommes durent moins longtemps que les cailloux (Valérie Rouzeau) et se compostent et s’encombrent comme je lui demande au poème à lui aussi de se composter et à la vie ce qui est la même chose disons — je lui demande la même chose oui oui — et la poésie est un train fantôme du 21ème siècle — et les poètes sont des voyageurs immobiles sur un quai vide — et le passage d’un détritus plastique volant est un signe de notre néant de notre nanan de notre bazar.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0