Blocs | 56

lundi 2 septembre 2019, par sebmenard

or la-voix-de-l’écrit la voix la voilà la vie voilà la poésie ratée, ratée, ratée.

« (…) une posture de lecture qui projette dans la voix la problématique d’une écriture et qui s’efforce de traiter cette projection sans en réduire la complexité »

« le strict envers de la voix du comédien qui calcule les effets d’émotions et silhouette des postures subjectives »

« c’est une musique ratée, lestée des décombres sémantiques travaillant dans un entre-deux indécis où ce ratage, justement, est ce qu’elle vise à faire surgir »

« la lecture n’est pas l’interprétation du texte ; elle transpose, dans l’ordre de la voix, le geste qu’accomplit l’écriture (sa sorte de silence spécifique) »

Christian Prigent, la voix de l’écrit.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0