Accueil du site > Carnets | SebMénard > fantômes > liste des choses difficilement vues (avec les fantômes) | 2

liste des choses difficilement vues (avec les fantômes) | 2

samedi 25 juin 2011, par sebmenard

qui ne disent rien

qui marchent marchent et avec leurs yeux ça reste - ça colle

qui ont vu type - type allongé dans le sable sur une plage et les sacs plastiques et le soleil qui ont vu type inerte la peau crasse et poussière la poussière sur la peau ils ont vu type ils savaient même pas - est-ce qu’il était vivant

un sac plastique est là qui vient s’accrocher dans une de ses jambes - le vent soulève le sable - ils ne bougent pas

qui ont vu baraques - baraques à moitié calcinées brûlées brûlées - la poussière noire sur les briques rouges c’est un soir d’août la pluie sur le pare brise - la pluie sur le pare brise ils n’ont pas de mots - ils traversent un village les baraques sont vides impacts et murs démis parfois il reste un morceau de charpente parfois une carcasse de bagnole est là rouillée brûlée contre un mur

qui ont dansé tard dans la nuit - qui ont vidé des verres et écouté des types chanter dans le soir - plus tard - dans les montagnes et sous la pluie on leur a dit - on leur a dit on vous aime bien vous êtes comme nous - vous dansez comme si vous aviez fait la guerre

dans le noir des chiens errants couraient sous les phares de leur bagnole

qui ont vu bâches en plastique et feux de camps - qui ont traversé des montagnes éventrées boues - qui ont passé leur bagnole à travers des torrents de boues des fleuves en crues qui ont traversé des camps de fortunes - des tentes en plastiques et des feux de camp - les types étaient là qui ne bougeaient pas devant les flammes - ils ont filé peur mes fantômes ils ont filé peur

qui ont vu type et son chien il était là allongé contre un mur et plein soleil poussière un sac plastique une bière à demi vidée et son corps raide - son chien le regardait debout à côté - dans le plein jour - il hurlait

qui ont vu bouteille de Coca-Cola - bouteille de Coca-Cola dans les mains d’une gosse c’était sur un boulevard de l’Europe ils marchaient chancelant mes fantômes - ils ont vu bouteille de de Coca-Cola dans les mains d’une gosse elle tirait sur leur fringue elle disait money money elle répétait ça comme ça - money money - alors sous le soleil et la sueur il - un de mes fantômes - gueule en vrac lui donne une bouteille de Coca-Cola et les taxis klaxonnent autour

qui ont vu ruines - qui ont vu ruines surgir dans la nuit c’était un soir d’août ils erraient dans une ville sans rues - dans le noir ils ont vu ruines surgir dans la nuit c’était un boulevard de l’Europe un immeuble effondré bombardé - des impacts de balles et des types ils étaient là qui squattaient dans la nuit ils avaient tendu des bâches bleues

qui ont filé dans le noir et dans leur bagnole qui ont filé qui filent filent et n’ont pas de mots.

Voir en ligne : première partie

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0