Dans cette plaine (un récit) | 1

vendredi 31 août 2012, par sebmenard

troisième version

voir la planche-contact / retour au sommaire

Dans cette plaine — la poussière — le froid le soleil — tout en fait pour que tous ici — tu regardes la plaine depuis la colline en face et tu te dis — comment ils font pour tenir ça alors.

Mais soyons précis — puisque cette plaine porte un nom peut-être celui qu’on disait avant — pour la nommer — la Valachie — la petite Valachie (certains disent ce sera un désert certains disent ce sera un grenier).

Dans cette plaine — celle que traverse le Olt la rivière d’ici qu’ils ont domptée (mais c’est une autre histoire) — dans cette plaine quand tu arrives tous ils te regardent enfin certains à peine — ou bien alors c’est pour les trois mots qu’ils connaissent dans ta langue et puis s’assurer que tu aimes que c’est bien ici que c’est beau le pays la plaine et si tu as vu les montagnes — la mer et la capitale aussi est-ce qu’on est ami — oui.

Dans cette plaine au matin quand on sort dans les rues certains sont là qui terminent une bière sur la table d’un shop ou d’un bar — d’autres comptent des billets lavables en machine d’autres tirent une bête vers son labeur — sur le béton les graines de tournesols tombent épuisées vidées. (...)


seconde version

Dans cette plaine — la poussière — le froid le soleil — tout en fait pour que tous ici — tu te dis — comment ils font pour tenir ça alors.

Mais soyons précis puisque cette plaine porte un nom peut-être celui qu’on disait avant — pour la nommer — la Valachie — la petite Valachie (certains disent ce sera un désert certains disent — ce sera un grenier).

Dans cette plaine — celle que traverse le Olt la rivière d’ici qu’ils ont dompté (mais c’est une autre histoire) — dans cette plaine quand tu arrives tous ils te regardent encore que — certains même pas — ou bien alors c’est pour les trois mots qu’ils connaissent dans ta langue et puis s’assurer que tu aimes que c’est bien ici que c’est beau le pays la plaines et si tu as vu les montagnes — la mer et la capitale aussi est-ce qu’on est ami oui.

Dans cette plaine au matin quand sort dans les rues certains sont là qui terminent une bière sur la table d’un shop ou d’un bar — d’autres comptent des billets lavables en machine d’autres tirent une bête vers son labeur — sur le béton les graines de tournesols tombent épuisées vidées.


première version

Dans cette plaine la poussière — le froid le soleil — tout enfin pour que tous ici — tu te dis comme ils peuvent tenir ça alors.

Mais soyons précis puisque cette plaine porte un nom peut-être celui qu’on disait avant pour la nommer — la Valachie — la petite Valachie (certains disent ce sera un désert certains disent — ce sera un grenier).

Dans cette plaine — celle que traverse le Olt la rivière d’ici la rivière qu’ils ont dompté (mais c’est une autre histoire) — dans cette plaine quand tu arrives tous ils te regardent encore que — certains même pas ou bien alors c’est pour les trois mots qu’ils connaissent dans ta langue et puis s’assurer que tu aimes que c’est bien ici que c’est beau le pays si tu as vu les montagnes la mer et la capitale et enfin est-ce qu’on est ami oui.

Dans cette plaine au matin quand on sort dans les rues certains sont là qui terminent une bière sur la table d’un shop ou d’un bar — d’autres comptent des billets lavables en machine d’autres tirent une bête vers son labeur — sur le béton les graines de tournesols tombent épuisées vidées.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0