Blanc

jeudi 7 janvier 2016, par sebmenard

du thé blanc

 

je bois

du thé blanc

venu ici

par bateau (espérons-le) puis camion puis fourgon et puis quoi encore

ouh le pétrole sacré pétrole

 

et dans la fumée

de mon thé blanc

(dix degrés dans la pièce ce matin)

j’observe les flocons

tomber sur la ville

 

et c’est tout blanc

le thé

la ville

la neige

et les mots

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0