conte : le jour des cochons

mercredi 7 décembre 2011, par SebMénard

retour au sommaire

retour à la planche-contact

retour vers le collage #seconde version


troisième version

Le jour des cochons ça commence à l’aube et ils se lèvent tôt pour ça — dans la nuit froide et blanche le ciel est clair de plus en plus — quand le soleil arrive la bête elle hurle ils disent qu’elle sait — après elle se noie dans le sang et dans les rues sur les pelouses les tâches rouge rouge sèchent et l’odeur — les types ils rient dans le matin et leurs couteaux entrent dans les peaux ils entrent dans les corps encore chauds des bêtes qu’on vient de tuer — le sang il coule et les couteaux découpent tendrement la tête — ils trient les morceaux — le jour du cochon l’hiver arrive certains ils disent la tradition c’était de tuer la bête dans la neige et le liquide rouge sur le blanc.


seconde version

le jour des cochons ça commence à l’aube et ils se lèvent tôt pour ça - dans la nuit froide et blanche le ciel est clair de plus en plus - quand le soleil arrive la bête elle hurle ils disent qu’elle sait - après elle se noie dans le sang et dans les rues sur les pelouses les tâches rouge rouge sèchent et l’odeur - les types ils rient dans le matin et leurs couteaux entrent dans les peaux entrent ils entrent dans les corps encore chauds des bêtes qu’on vient de tuer - le sang il coule et les couteaux découpent tendrement la tête - ils trient les morceaux - le jour du cochon l’hiver arrive certains ils disent la tradition c’était de tuer la bête dans la neige et le liquide rouge sur le blanc.


première version

aujourd’hui c’est le jour des cochons - ça commence à l’aube et ils se lèvent tôt pour ça - dans la nuit froide et blanche le ciel est clair de plus en plus - la bête elle hurle quand le soleil arrive la bête elle hurle et se noie dans le sang - aujourd’hui ’est le jour des cochons et dans les rues sur les pelouses les tâches rouge rouge sèchent tout le jour - les types ils rient dans le matin et leurs couteaux entrent dans les peaux entrent dans les corps encore chauds des bêtes qu’on vient de tuer - le sang il coule et ils s’appliquent leurs couteaux découpent tendrement la bête - ils trient les morceaux - c’est le jour du cochon et l’hiver arrive certains ils disent la tradition c’était de tuer la bête dans la neige et tu imagines quelques minutes le liquide rouge sur le blanc.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0