journal permanent | 10 avril 2016

dimanche 10 avril 2016, par sebmenard

Kozani — Amyntaioy.

50 kilomètres avalés à la pause du midi.

Ensuite la pluie.

On va devoir rester là sans doute. On était presque en Macédoine on dit. Mais attendre.


Sous le porche d’un ancien restaurant — à (re)lire les Fictions du corps. À la station essence un peu plus bas : le relevé météo sur l’écran de l’ordinateur de la pompiste — de l’eau — une bière offerte.


Sous la tente déjà montée vers 17h30. À écouter une émission radio — radio locale à Angers — les copains causent dans le poste pour les dix ans de notre asso. là-bas — ici à taper le journal.


20h45 — froid venu — 5 degrés disait l’écran de la station essence — la pluie seulement un peu en fin de journée — nuit noire — dans la tente - écrit ce texte cette convocation des héros enfin c’est pas très clair mais j’avais ça à dire en ce qui concerne notre Est lointain — des bagnoles la route est à une cinquantaine de mètres — il y a des endroits ça s’appelle des campings tu paies pour ce genre de vacarme — on partira tôt demain matin — j’écoute un peu un véhicule freiner — des gouttes.


À un moment je dis l’histoire de la nuit au nord de la Slovaquie — je pense à l’histoire de la nuit à quelques centaines de kilomètres de Prague dans un bois — je les note pour notre Est lointain — ce serait des pauses des breaks.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0