journal permanent | 23 juin 2016

jeudi 23 juin 2016, par sebmenard

D’abord dans une salle tu reçois ton code wifi par SMS — puis ça parle ça parle ça parle et tu n’est pas vraiment ta place — le papier c’est un questionnaire de satisfaction — ensuite il y a la vision de quelques mots sur un mur.


Guillaume Vissac apparaît à Angers — c’est à la gare. Dans les rues de la ville je répète qu’on cherche un endroit avec des nourritures propres et sans viande. C’est comme ça. On parle beaucoup. On visite des librairies. On parle encore. Il y a beaucoup à dire. Ça pourrait durer longtemps — beaucoup plus longtemps.

SPIP | squelette | | soutenir les auteurs | ISSN 2495-6910 | Suivre la vie du site RSS 2.0